Notice: wpdb::prepare est appelée de la mauvaise manière. La requête ne contient pas un nombre correct de substitutifs/placeholders (2) pour le nombre d’arguments proposés (3). Veuillez lire Débugger dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 4.8.3.) in /home/meteou/domains/meteou.fr/public_html/wp-includes/functions.php on line 3942
Comment les conditions météorologiques influencent la présence des parasites - Meteou

Comment les conditions météorologiques influencent la présence des parasites

Maison en hiver
Les 5 dommages les plus fréquents sur une maison en hiver
7 février 2017
expatriation
4 conseils à destination du futur expat’
18 février 2017

Comment les conditions météorologiques influencent la présence des parasites

infestation de rat l hiver

Les conditions météorologiques ont une incidence directe sur les parasites et sur leurs activités. Elles peuvent inciter les parasites à envahir vos maisons dans le but de satisfaire trois besoins fondamentaux :

  1. trouver de la nourriture
  2. de l’eau
  3. un abri

Découvrez l’incidence des conditions météorologiques locales sur les prévisions d’infestations de parasites dans votre domicile.

Un article proposé par R. Lessard spécialiste en gestion parasitaire.

Temps pluvieux ou humide

Prévision d’infestation :

Augmentation du nombre de parasites qui peuvent envahir votre maison.

Attendez-vous à voir un plus grand nombre d’insectes et autres parasites parce qu’ils recherchent de la nourriture et de la chaleur. Vous devez particulièrement surveiller les fourmis, les coquerelles, les araignées, les criquets, les coccinelles, les guêpes jaunes, les frelons, les souris et les rats.

En voici les raisons:

  • Une plus grande humidité favorise la reproduction et la croissance des parasites d’où l’augmentation du nombre d’insectes! Les fourmis, en particulier, se reproduisent en plus grand nombre sous des climats chauds et humides.
  • Un plus grand nombre d’insectes signifie un plus grand besoin de nouvelles sources de nourriture. Les insectes vont s’aventurer en dehors de leurs habitats naturels pour trouver denrée nourricière.
  • Des invasions peuvent survenir lorsque les parasites se déplacent vers un sol plus sec.

Précipitations intenses et inondations

Prévision d’infestation :

les fourmis et d’autres insectes abandonnent les sols détrempés.

Les précipitations intenses en un court laps de temps gorgent le sol d’eau, ce qui pousse les insectes, particulièrement les fourmis, à chercher un sol sec. Fuyant des conditions météorologiques défavorables, certains parasites vont trouver refuge à l’endroit le plus proche, soit le plus souvent votre maison.

Autres faits à considérer :

  • Les fourmis peuvent facilement déplacer leur colonie entière dans un court laps de temps.
  • Les fourmis élisent souvent domicile du jour au lendemain dans les interstices des murs et sous les fondations de votre maison.
  • Les précipitations intenses engendrent une profusion de fourmis, ce qui implique à avoir davantage recours à une bonne gestion parasitaire.

Sécheresse

Prévision d’infestation :

les parasites seront très probablement à la recherche d’eau dans votre maison et tout autour.

La pluie occasionne une forte croissance des insectes, alors que le manque de pluie favorise les invasions de parasites. Si vous profitez d’un printemps sec et frais, les parasites seront probablement moins nombreux, mais ils n’auront de cesse de chercher de l’humidité pour survivre.

La sécheresse affecte les parasites comme suit :

  • Le manque d’humidité à l’extérieur incite les parasites à entrer dans les maisons à la recherche d’eau.
  • Par temps sec, les fourmis, les perce-oreilles, les mille-pattes, les cloportes, les criquets et les araignées comptent parmi les parasites qui cherchent le plus souvent de l’eau dans les maisons.
  • Les mille-pattes abandonnent habituellement leurs abris asséchés dans l’humus, le gazon ou sous une couche de feuilles mortes pour migrer par milliers et inévitablement envahir les maisons qui se trouvent sur leur chemin.

Grande sécheresse

Prévision d’infestation :

moins de parasites, mais infestations plus fréquentes.

Un printemps et un été secs présentent l’avantage d’un moins grand nombre de parasites. De longues périodes de temps sec ou de sécheresse auront des répercussions sur l’approvisionnement en nourriture, ce qui éliminera également certains insectes.

Voici ce à quoi vous pouvez vous attendre :

  • La diminution de la nourriture disponible incitera les scorpions et certaines araignées à s’aventurer hors de leurs habitats naturels pour chercher d’autres sources de nourriture.
  • Les parasites peuvent établir leurs sites de reproduction et leurs abris à l’intérieur et autour de la maison, soit dans les débris, les briques, les pierres, le bois de chauffage, etc.

Temps frais

Prévision d’infestation :

la chaleur à l’intérieur des maisons y attire les parasites.

Lorsque les températures sont plus fraîches à l’extérieur, les parasites cherchent chaleur et refuge dans votre maison. Les parasites qui envahiront probablement votre maison pour échapper aux températures plus fraîches sont les punaises de l’érable négondo, la pollénie du lombric, la coccinelle et le lépisme (poisson d’argent).

Voici plus d’informations sur ces parasites :

calfeutrer contre les souris

  • Les envahisseurs occasionnels, comme les bestioles qui hivernent à l’intérieur, commencent à entrer dans les maisons vers la fin de l’été et au début de l’automne lorsque la température baisse.
  • Ces parasites profitant de points mal calfeutrés se servent des murs, des interstices et des greniers  comme refuges d’hiver.
  • Il est impossible de mettre votre maison complètement à l’épreuve des parasites. Vous pouvez toutefois boucher toutes les fissures et les trous du parement extérieur de votre maison, particulièrement des murs situés au sud et à l’ouest sur lesquels le soleil plombe vers la fin de l’été et au début de l’automne.
    Vous devez également poser des grilles très ajustées sur tous les conduits d’aération des fondations et du grenier.

Conclusion

Une courte période de sécheresse, une longue période de précipitations ou une période de chaleur ou de froid extrêmes peuvent contraindre les insectes et autres parasites à envahir vos maisons à la recherche de conditions météorologiques plus favorables.

À l’instar de l’homme, les parasites sont affectés par la chaleur extrême ou par le manque de pluie et ils feront tout ce qu’ils peuvent pour survivre.

Comprendre le lien de cause à effet entre la température et les invasions de parasites aide à garder les insectes à l’extérieur de votre maison.

La lutte contre  rongeurs

Tenez les parasites à l’écart cet hiver

Pour de nombreux propriétaires, le contrôle des parasites se limite aux mois les plus chauds de l’année.  Toutefois, de nombreux parasites s’introduisent dans les maisons en hiver pour s’abriter du froid, c’est évoqué dans cet article .

En fait, les rongeurs à eux seuls envahissent environ  milliers de foyers aux Québec chaque hiver, les exterminateurs peuvent en témoigner. 

Les souris comptent pour vingt-quatre pour cent des infestations hivernales rapportées par les propriétaires de maisons et constituent un des principaux problèmes parasitaires de la saison.

Les souris et les rats propagent des maladies, comme la salmonelle et l’hantavirus, lorsqu’ils contaminent les aliments. Ils introduisent des puces, des tiques et des poux dans les maisons.

Les rongeurs peuvent également causer de graves dommages aux structures en rongeant le bois et les fils électriques.

D’autres envahisseurs de la période hivernale constituent aussi des menaces pour la santé.  Les coquerelles et les fourmis contaminent les sources de nourriture et les coquerelles peuvent déclencher des crises d’asthme chez les enfants.

Les araignées mordent lorsqu’elles se sentent menacées, provoquant de graves réactions chez certaines personnes.

Les coquerelles, les fourmis, les araignées et, particulièrement, les rongeurs comptent parmi les parasites qui envahissent le plus souvent les maisons en hiver.

Une infestation de parasites peut causer de graves problèmes de santé et sérieusement endommager une propriété si elle n’est pas traitée en temps voulu.

Les propriétaires peuvent toutefois prévenir les problèmes d’infestation en prenant des mesures proactives pour éliminer les points d’entrée dans la maison.

Des conseils pour prévenir les infestations

Voici quelques conseils pour empêcher les parasites d’infester votre maison cet hiver

  • Scellez les fissures et les trous du parement de la maison.
  • Vérifiez si les fils, l’isolant et les murs comportent des marques de rongement, ce qui pourrait indiquer une infestation de rongeurs.
  • Entreposez les boîtes au-dessus du plancher afin que les rongeurs ne puissent pas s’installer dans des endroits où ils ne seront pas perturbés.
  • Assurez-vous que les branches et les arbustes sont élagués de telle sorte qu’ils ne touchent pas la maison.
  • Entreposez le bois de chauffage à plus de 20 pieds de la maison et cinq pieds au-dessus du sol.
  • Si vous soupçonnez une infestation, veuillez contacter un professionnel de la lutte antiparasitaire.

Pour de plus amples informations sur la lutte antiparasitaire, veuillez prendre rendez-vous avec un expert en extermination

Comments are closed.