Pourquoi l’équitation est aussi un sport pour les hommes ?

conseils-déménagement
5 conseils pour un déménagement réussi
12 avril 2017
week-end-a-new-york
5 choses à faire absolument pendant votre week-end à New-York
10 mai 2017

Pourquoi l’équitation est aussi un sport pour les hommes ?

homme-équitation

C’est le sport pratiqué par votre copine, votre cousine et votre petite sœur : il n’est pas question pour vous de vous mettre à l’équitation ! C’est pourtant bien dommage : j’ai testé moi-même un peu à contre-cœur ce sport victime des préjugés et délaissé par les hommes. Ce que j’y ait découvert a dépassé toutes mes attentes et m’a convaincu d’une chose : les hommes devraient se mettre à monter à cheval !

Si vous n’êtes tout de même pas convaincu, je vous propose de découvrir dans cet article 4 bonnes raisons de vous mettre vous aussi à l’équitation. Laissez vos idées reçues au placard et laissez-vous embarquer dans la cavalcade !

Parce qu’il y a tellement de discipline en équitation que vous trouverez forcément votre bonheur

Que vous soyez friand de sports à sensations, de technique et de concentration, d’endurance, ou même plutôt relax, la grande variété de discipline que regroupe l’équitation saura vous offrir ce que vous recherchez.

Si vous recherchez le grand frisson, le cross et le saut d’obstacle sont faits pour vous. Si au contraire, vous aimez les sports faisant appel au calme et à la concentration, essayez-vous au dressage ! Les amateurs de courses de longue haleine peuvent s’essayer à l’endurance, les amoureux de la nature à la randonnée, et les fondus de ballon au horse-ball : l’équitation et les hommes font bon ménage, quelques soient les goûts de ces messieurs !

Parce qu’il y a beaucoup d’hommes en équitation de haut niveau

Il est vrai que les clubs hippiques et écuries regorgent de cavalières et de propriétaires de sexe féminin. Cependant, avec-vous déjà jeté un œil aux compétitions de haut niveau ?

Aux jeux olympiques, la parité entre les grands athlètes équestres est parfaite. Toutefois, lorsque l’on s’intéresse aux compétitions internationales de dressage ou d’obstacle, on peut remarquer que les hommes en équitation sont plus présents qu’on ne le pense. Alors, à quoi est-ce dû ? Personne ne l’explique vraiment. Etre un homme et un champion d’équitation, c’est tendance !

Parce que l’équitation fait travailler aux hommes leur mental

Avez-vous déjà tenté de pratiquer un sport en coopérant avec un partenaire de plusieurs centaines de kilos qui ne parle pas votre langue ? L’équitation, c’est aussi ça : une belle leçon de mental !

Les animaux ressentent vos peurs et vos incertitudes : il vous faudra donc faire preuve d’un sang-froid à toute épreuve pour monter à cheval. En équitation, l’homme est amené à se remettre constamment en question, et ce surtout lorsqu’il s’agit du travail d’un jeune cheval. La concentration est également de mise : vous a-t-on déjà demandé de vous concentrer sur vos bras, vos jambes, votre port de tête, vos mains et votre dos en même temps ?

Parce que l’équitation muscle plus que l’on ne le pense !

La culture populaire nous pousse à penser qu’en équitation, c’est le cheval qui fournit le gros du boulot, tandis que le cavalier se tourne les pouces, tranquillement assis sur son dos. Mettons fin de suite à ces aberrations : les hommes se musclent grâce à l’équitation !

Il est évident que le cheval se muscle et travaille dur au cours d’une séance montée. Cependant, c’est le cavalier qui lui indique dans quelle posture se placer. Pour parvenir au résultat attendu, les aides sont nombreuses : déplacement des mains, des épaules, pression des cuisses, des mollets, gainage… Tout cela associé à l’équilibre demandé pour rester assis en selle sans tomber : vous solliciterez des muscles que vous n’aviez jamais soupçonné !

En résumé, nous pouvons donc affirmer que les hommes et l’équitation sont faits pour s’entendre ! Initiez-vous rapidement à ce sport hors du commun : vous serez vite charmé par la dualité offerte par ce dernier. Rapport à l’animal et travail physique ne font désormais plus qu’un !

Comments are closed.