Les procès américains les plus médiatisés de l’histoire

drone-racing
Qu’est-ce que le « drone racing » ?
5 août 2016
1
Top 5 des espèces disparues les plus extraordinaires
5 août 2016

Les procès américains les plus médiatisés de l’histoire

proces-americains-mediatises

Ces procès retentissants ont façonné de manière extraordinaire la culture et la société américaine moderne. Météou vous propose de découvrir certains des procès les plus médiatisés de ces cinquante dernières années.

Brown vs. Board of Education

proces-americains-mediatises

Source photo : sites.google.com

Brown vs. Board of Education (ou « Brown et autres contre le Bureau de l’éducation ») est un des procès les plus importants de la seconde moitié du XXème siècle aux États-Unis.

L’histoire prend place en 1957 lorsqu’après plus de longs mois de procès, la Cour Suprême des États-Unis déclare à l’unanimité que les lois qui établissent la séparation entre les écoliers blancs et les écoliers noirs dans des écoles différentes est inconstitutionnel.

Ce procès retentissant ne sera pas accepté par tous et principalement par le gouverneur de l’État de l’Arkansas qui enverra la même année la garde nationale devant le lycée Little Rock afin d’empêcher 9 étudiants noirs de pénétrer dans l’établissement mais également le gouverneur de l’Alabama qui refusera également que des étudiants noirs suivent les cours dans l’Université de l’état en 1963.

Ces deux évènements nécessitent l’intervention du Président des États-Unis et sera la base des revendications des afro-américains à l’origine du mouvement des droits civiques des années 1960.

Roe vs. Wade

proces-americains-mediatises

Source photo : www.bloomberg.com

Roe vs. Wade est un procès dont le thème aura divisé le pays entre ceux qui croyaient au droit à la vie d’un enfant pas encore né et ceux qui croyaient en la liberté de la femme de décider.

L’histoire commence lorsqu’une certaine dénommée Norma McCorvey (alias Jane Roe) alors enceinte décide de ne pas porter sa grossesse jusqu’à son terme. L’état du Texas lui refuse ce droit mais lui sera garanti par la Cour suprême des États-Unis bien que trop tard puisqu’elle avait déjà accouché de l’enfant quelques semaines auparavant.  

O.J Simpson

proces-americains-mediatises

Source photo : vogue.com

Alors âgée de 45 ans la femme de l’ancienne légende du football américain O.J Simpson est retrouvée morte à son domicile avec son ami Ronald Goldman.

S’en suivra alors le procès suivi de l’ère moderne et dont les rebondissements le feront entrer dans la légende. En effet, quelques jours après les meurtres, O.J Simpson alors assigné à résidence en vue des soupçons qui pèsent sur lui, s’enfuit avec l’aide de son cousin dans une Ford Bronco et enclenche une course poursuite longue de plus d’1h44 qui sera suivie par plus de 90 millions de téléspectateurs à la télévision et qui débouchera à l’arrestation.

Après un procès très controversé notamment dû à de nombreuses erreurs de la part des services de police et de la défense, il est déclaré non-coupable le 3 octobre 1995.

Michael Jackson

proces-americains-mediatises

Source photo : www.inquisitr.com

Considéré par beaucoup comme l’un des plus grands artistes de tous les temps, Michael Jackson sera également inscrit dans la mémoire collective comme une personne torturée ayant eu de nombreux déboires avec la justice.

En 1993, il est accusé d’attouchement sexuel sur mineur dont il sera acquitté rapidement faute de preuves tangibles. Dix ans plus tard il sera à nouveau inculpé de sept motifs d’accusation mais sera également acquitté deux ans plus tard.

Ces procès très médiatisés sont des témoins de l’état psychologique extrêmement fragile d’un homme qui aura marqué de son empreinte l’histoire du XXème siècle.

John Gotti

proces-americains-mediatises

Source photo : mafia-gangsters.org

John Gotti est l’un des parrains mafieux les plus charismatiques et emblématiques de la seconde partie du XXème siècle. Né en 1940 à New-York il commence par des délits relativement mineurs jusqu’au jour où il est repéré par Carlo Gambino, le parrain d’une des cinq familles faisant régner la terreur dans l’État de New-York.

Il monte très vite les échelons et prend le contrôle de la famille Gambino en décembre 1985 après avoir orchestré l’assassinat de Paul Castellano, le successeur de Carlo Gambino.

S’en suivra alors plus de sept ans de « règne » pour lesquels John Gotti sera qualifié lors de son procès comme le pire parrain de la famille Gambino de par sa cruauté et les activités criminelles qu’il a entretenues pendant toutes ces années.

Après trois procès extrêmement médiatisés et au cours desquels il sera acquitté après avoir corrompu un certain nombre de jurés, il sera finalement condamné en 1992 à la prison à vie au motif de treize chefs d’accusation dont le meurtre, le racket et les jeux illégaux.

Conclusion

Peu importe l’issue de chacun de ces procès une chose est sûre : ils auront marqué et impacté la société américaine au plus profond et auront soulevé certaines questions dont on parle toujours aujourd’hui.

 

Si cet article vous a intéressé, je vous propose de retrouver nos articles sur les procès américains les plus médiatisés et sur les 7 raisons pour lesquelles il ne faut pas que Donald Trump soit élu.

Comments are closed.